Comment relancer un client qui ne paie pas ?

Dans certains secteurs professionnels, il arrive qu’on soit confronté à des problèmes d’impayés de la part des clients. Ce genre de situation est un petit peu fâcheux, car il peut engendrer un blocage financier pour la bonne marche des activités de l’entreprise. Il faudrait dans ce cas réclamer son argent en utilisant les meilleures méthodes pour la relance.

Première méthode : la technique de rappel par email

Lorsqu’on est en présence d’un client qui ne paie pas, il faut réagir rapidement. On commence le rappel par l’envoi de message électronique. Cela est nécessaire pour rappeler au client le paiement de la facture. On ne réclame pas dans cette étape le recouvrement. En effet, on renseigne seulement pour qu’il n’oublie pas l’échéance. L’envoi des messages sur l’adresse email de ce dernier peut se faire avant la date limite de l’échéance. C’est le moyen le plus poli. Il faut éviter une lettre trop directe et agressive. Cela pourrait nuire à la relation commerciale avec le client. Il est possible que le non-paiement du salaire soit dû à un oubli ou à un problème financier.

La deuxième méthode : la technique de relance par téléphone

La relance par téléphone est une méthode efficace dans une stratégie de recouvrement. C’est une solution efficace pour joindre directement le client et lui demander les raisons de son retard sur l’échéance ou le paiement de facture. C’est aussi un moyen de communication très intéressant pour rappeler verbalement au client le non-paiement du salaire et de l’inciter à payer. La relance par téléphone est plus contraignante que la relance par email. Elle est souvent utilisée pour connaître directement la raison particulière de cette situation. Le client pourra expliquer clairement ses problèmes. Cette technique lui incite indirectement à payer.

La dernière méthode : la poursuite judiciaire

La voie légale est sans doute le dernier recours de recouvrement pour relancer un client qui ne paie pas. De nombreuses entreprises optent pour la poursuite judiciaire comme dernier recours. L’objectif de cette technique est de parvenir à l’injonction de payer. Ce verdict n’est décidé que par le tribunal de commerce. La procédure de poursuite judiciaire est prise en charge soit directement par un avocat soit par une agence de recouvrement. Les deux entités se chargent des tâches de recouvrement pour ses clients. Elles s’occupent de toutes les activités juridiques comme l’envoi des lettres de mise en demeure, voire la poursuite judiciaire. Après déposition de dossier, le mauvais payeur aura au moins 4 semaines pour régler sa dette.

Business coach : à quoi ça sert ?
Quels sont les meilleurs logiciels gratuits de gestion d’entreprise ?